Photo : devanture de la Maison de la Loire à Saint-Dyé-sur-Loire. Crédits : Nicolas Patissier pour Studio Zef.

 

Pour son dernier reportage de 2017, Feuilles vives se rend à la Maison de la Loire de Saint-Dyé-sur-Loire. Cette association d’éducation à l’environnement s’installe dans un ancien relais de poste de la commune en 1986. Son siège est entièrement rénové en 2015, et accueille aujourd’hui un espace scénographique, une boutique, et quatre salariés en charge de missions très diversifiées : éducation à l’environnement d’abord, mais aussi écotourisme, point d’information et actions de sensibilisation au tri des déchets ou au risque d’inondation auprès de publics scolaires ou périscolaires.

C’est à ce dernier aspect que ce reportage se consacre tout particulièrement. Reconnue association « complémentaire de l’Éducation nationale », la Maison de la Loire peut intervenir dans les écoles de communes se trouvant en partie en zone inondable. Sur les bords de Loire, mais aussi sur les bords du Cher ou du Loir, où nous emmène le présent reportage. Plus précisément à Saint-Firmin-des-Prés, petit bourg situé à dix minutes au nord de Vendôme.

Saint-Firmin-des-Prés est une commune « rurbaine » : sa vitalité démographique est essentiellement due au dynamisme d’une ville proche (ici, Vendôme), mais pas contiguë. On parlerait alors de commune « périurbaine », comme dans le cas de Saint-Ouen, située entre Saint-Firmin-des-Prés et Vendôme, et dont le bâti s’étend dans la continuité de cette dernière. Problème de ces espaces rurbains : les personnes qui les habitent ont leur travail en ville, et conservent souvent des habitudes de consommation et des loisirs urbains.

Au travers de leur action, des associations d’éducation à l’environnement comme la Maison de la Loire, au même titre que certains événements culturels comme le festival H2O, aident ces populations rurales à la culture urbaine à mieux connaître leur environnement naturel et patrimonial immédiat et, par suite, à mieux se l’approprier et s’y intégrer.

Bonne écoute ! Pas de reportage dans la prochaine émission, mais un petit bilan après six mois et une quinzaine d’émissions, en compagnie de Lolita Voisin, maître de conférences à l’École de la Nature et du Paysage de Blois.


Site web de la Maison de la Loire du Loir-et-Cher.

L’association de Saint-Dyé fait partie d’une structure plus large : la Fédération des Maisons de Loire, dont fait notamment partie l’Observatoire Loire de Blois et la Maison de la Loire de Montlouis-sur-Loire.

L’action de sensibilisation au risque inondation est disponible dans toute la région, sur la Loire et sur ses affluents : voir le flyer (.pdf).

Le podcast :

%d blogueurs aiment cette page :