Les projets de territoire se font et se défont au gré des essais institutionnels, des encouragements européens, des jeux de langage et des envies alternatives. Derrière ces tendances, un mouvement complexe et des mots dont on peine à cerner les contours. derrière un désir de territoire, que se cache-t-il ? Comment se définirait-il ? Qui seraient ceux qui le font ?
A travers le micro, laisser l’autre parler, de là où il est. Il est ailleurs. Depuis sa ferme, son désir de festival, depuis son rôle d’élu ou son envie de projet collectif, depuis son rythme de viticulteur, de technicien, de porteur de projet. Comprendre le projet de chacun et imaginer comme il résonne à travers ceux des autres. Le son comme moyen d’enquêter, de revenir de ses a priori, de poursuivre ses intuitions.
En juin 2017, les élèves de 4A de l’Ecole de la Nature et du paysage de Blois ont arpenté le territoire à la rencontre de ceux qui le font, de ceux qui en parlent, de ceux qui organisent des réseaux de coopération et d’échange. Une enquête sur le paysage local avec un micro, voici venir une de leurs créations sonores.

Dans le cadre d’un atelier sur le paysage sonore, nous avons rencontré Stéphane et Christelle, maraîchers à la ferme de La Touche, en plein cœur du village de Chitenay. Cette situation géographique produit un paysage singulier que nous avons voulu retranscrire par nos enregistrements. Entre l’Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), la vente directe et les marchés, ils ont mis en place un modèle de circuits courts qui permet une relation particulière avec les habitants et les autres acteurs du territoire. Nous évoquons l’histoire de la Ferme de la Touche par nos rencontres et une attention fine aux sons qu’elle produit.

On entend les voix de Christelle Tesnier et Stéphane Neau, de Jean-Albert Boulay, maire de Chitenay, d’un conseiller municipal, d’habitants du village et de trois étudiants de l’École du Paysage.

Une création sonore réalisée par Élise Collet, Willis François et Coline Pelle dans le cadre d’un atelier de Lolita Voisin à l’École de la Nature du Paysage de Blois en juin 2017, INSA Centre-Val de Loire.


Le podcast :

%d blogueurs aiment cette page :