Photo : Thomas Grappy dans son épicerie du Petit jardin à Blois. Crédits : Nicolas Patissier pour Studio Zef.

 

Pour cette première émission de Feuilles vives, nous avons rendu visite à Thomas Grappy, un épicier pas comme les autres installé dans les Petits degrés du château à Blois. Historien de formation, Thomas – qui aime se définir comme « épistorien » – souhaite faire revivre l’épicerie de quartier, afin de dynamiser une agriculture locale et environnementalement vertueuse.

Ses origines familiales (une grand-mère cantinière et un grand-père ostréiculteur) et ses études en histoire ont conduit Thomas à se passionner pour les questions d’alimentation et de consommation. L’émergence des supermarchés ont conduit à une raréfaction des produits de qualité et des commerces de proximité dommageable pour les paysages, l’agriculture et le lien social.

Aller chercher ses produits chez des producteurs locaux pour pouvoir rendre compte de leurs méthodes de culture à ses clients, leur expliquer comment cuisiner des produits de saison parfois méconnus, construire un lieu de vente agréable pour les encourager à prendre leur temps et à discuter entre eux… Voilà les recettes développées par Thomas Grappy pour faire de son épicerie, non seulement un lieu de commerce, mais aussi un espace délicieusement alternatif, où les pratiques du passé sont réinventées pour répondre aux enjeux contemporains.

Malgré un modèle économique encore chancelant, Thomas reste motivé par son projet : convertir le plus de Blésois possible à une alimentation bio, locale, et à prix modique.

Informations pratiques sur le Petit jardin.

Références évoquées durant l’entretien :

Interludes :

Et pour finir, le reportage en podcast :

%d blogueurs aiment cette page :