Dans le cadre d’un événement sur les violences policières organisé en octobre 2018 à Joué les Tours organisé par un collectif de militant.e.s de l’éducation populaire et le collectif DNSI ( soutenues par STAJ touraine et la SCOP l’engrenage),  était présente Aurélie Garand, la soeur d’Angélo Garand, voyageur tué le 30 mars 2017 dans le Loir et Cher par le GIGN.

De ce drame personnel, Aurélie Garand en a tiré un combat militant et politique contre les violences policières et a rencontré des personnes qui l’ont accompagné dans la création d’un collectif. Elle témoigne de ce cheminement militant, de ces rencontres  et des problématiques systémiques que l’histoire de son frère raconte.  

Le 30 mars, aura lieu une marche organisée en mémoire d’Angelo.

Pour plus d’informations : 

La page publique du Collectif Justice Pour Angelo Garand