On continue notre échange avec les invités de ce dossier :

Gilles Guellier, paysan à la Ferme de la Guilbardière à Monthou sur Bièvre

Marie-Paule Taraud et Francine Drancourt, de l’association Artisans du Monde

Dans la précédente émission, nous avons évoqué le travail des paysans au quotidien, conditions de vie et de travail, les motivations et les savoirs mis en œuvre dans la production agricole.

Mais la vie des agriculteurs ne s’arrête pas là, ils servent un rôle social important pour notre pays : celui de fournir à manger à tous, en quantité et qualité suffisante. En retour, ils doivent obtenir un salaire, mais également une reconnaissance sociale.

Malgré l’évidence de cette affirmation, un certain nombre d’éléments concrets semble prouver le contraire : chute du nombre de paysans en activité, concentration des surfaces agricoles, difficultés financières de beaucoup d’exploitations, sans parler des cas de dépôts de bilan et de suicide.

Et dans les pays du Sud, les circuits de transformation et de distribution constituent le nerf de la guerre pour les petits paysans, qui sont condamnés à subir le marché ou à s’unir pour résister.

Quelle reconnaissance pour le travail du monde agricole ? Comment vivre de son travail dignement dans ce système économique mondialisé et libéralisé ?


Sélection Musicale :

Générique : Janko Nilovic – Blue Stone

Can – Vitamin C