4 novembre 2020 – De la mobilité en temps de crise avec le photographe Vincent Jarrouseau

En ces temps confinés, nous sommes très heureux de poursuivre le programme le notre cycle des Discussions de la Chocolaterie, par d’autres moyens. Les Discussions de la Chocolaterie, ce sont des conversations organisées par l’école de la nature et du paysage, qui, plus que le prolongement des enseignements, sont autant de portes ouvertes pour agrandir nos perspectives. Cette année, nous avions choisi avec nos partenaires (La Mission Val de Loire, Cinéfil, le CAUE41 et la radio Studio Zef) d’expérimenter des formes de ralentissements…

Et aujourd’hui nous sommes très heureux d’accueillir Vincent Jarousseau, photographe. Le travail de notre invité prend racine dans le Nord, à Denain, terres « post-industrielles ». Il nous intéresse aujourd’hui parce que d’une part il y interroge, par un art du portrait remarquable, les mobilités quotidiennes et résidentielles de population. Comment se déplace-t-elle ? A quelle vitesse ? Pendant combien de temps et surtout pourquoi ?
Mais aussi, par son oeuvre photographique, il nous invite à d’autres formes de ralentissements, il nous invite à prendre le temps de rencontrer les gens, de suivre des trajectoires biographiques, des parcours de vie, dans des lieux précis et montre ainsi ce que l’on ne sait pas toujours regarder ni entendre.

Consultez ici un diaporama de photographies de Denain et de l’œuvre photographique Les racines de la colère, deux ans d’enquête dans une France qui n’est pas en marche :

Diaporama Vincent Jarousseau_discussion Chocalaterie_nov 2020_light

Inscrivez-vous à notre News Letter

inscrivez-vous à notre news letter et recevez les dernières news de Studio Zef directement dans votre boite mail.

Vous être inscrits !