L’émission #17 est en ligne !

La Grande Migration Afro-Américaine

Avec la traite négrière qui envoie des millions d’africains à travers le monde, et en particulier dans le sud des Etats-Unis, le peuple noir est devenu en quelques sortes un symbole de déracinement. Ce que l’on sait moins, c’est que l’émigration des Noirs s’est poursuivie même lorsque ces derniers étaient devenus des individus libres et affranchis du joug des propriétaires de plantations. Dès le début du 20e siècle, une quarantaine d’années après l’abolition de l’esclavage dans le pays de l’Oncle Sam, des milliers d’hommes et de femmes noirs ont quitté le Sud hostile pour rêver d’une vie meilleure dans le Nord. Originaires de ce même lieu de cauchemar esclavagiste, le Blues a accompagné ce mouvement de population. Dès les années 20, Chicago et Detroit par exemple, sont devenues des villes de Blues grâce à cette migration. Cependant, loin d’être une idylle, la vie des Noirs dans le Nord est éprouvante: entre des emplois à l’usine correctement rémunérés mais physiquement harassants et des métiers de service payés une misère, le peuple noir a connu encore une fois le rejet des élites blanches. Malgré les difficultés rencontrées : déracinement, ostracisme et pauvreté, le musicien de Blues a continué à se battre pour devenir aujourd’hui l’une des figures les plus populaires de la culture contemporaine américaine.

 

 

 

 

 

 

La playlist :

  • My Home is in the Delta – Muddy Waters
  • Jim Crow Blues – Leadbelly
  • Black, Brown and White – Big Bill Broonzy
  • Alabama Blues – J.B. Lenoir
  • Worried Life Blues – Big Maceo Merriweather
  • Boogie Chillen – John Lee Hooker
  • Easy Baby – Magic Sam
  • I`Can’t Quit You Baby – Otis Rush
  • Sit and Cry (The Blues) – Buddy Guy

Téléchargez l’émission #17 en cliquant sur le lien ci-dessous.

Bonne écoute !