L’émission #20 est en ligne !

Quand le Blues se mêle de politique

 

Les luttes sociales et politiques sont souvent associées à un mouvement artistique qui ensuite devient une caisse de résonance du message contestataire. L’art se met au service de la cause, et cette même cause permet à l’artiste de trouver de la matière, un terreau pour son inspiration. Le style musical du Blues qui nous est si cher n’échappe pas à cette logique presque implacable. Depuis sa naissance le blues trahit le sentiment musical des opprimés. Il permet au faible désigné comme tel par le tyran, de se défaire un moment de sa soumission. Il a alors un moment pour lui et pour les autre. Un instant où il peut laisser sa créativité dépasser l’impossible.

On a souvent moqué les paroles des chansons de Blues ; d’une certaine manière le coté politique des paroles de blues est contesté. Comme s’il fallait une fois de plus refuser la citoyenneté aux noirs américains détenteurs absolus du style musical. Ainsi va la condition du dominé à qui l’on refuse même la crédibilité de ses éléments de contestation.

Pourtant le Blues possède une essence profondément contestataire, depuis les esclaves qui le chantaient dans les champs, jusqu’à leurs héritiers des décennies plus tard qui en ont fait un étendard face à leur conditions plus que précaire. Nous allons l’entendre le Blues a bien marqué les moments forts des luttes pour les droits de tout une partie de la population aux Etats-Unis.

La chanson « Alabama Bus » de Brother Will Hairston fait référence au courage de Rosa Parks qui refusa de céder sa place à un blanc dans le bus en 1955

La playlist :

  • Tough Times – Muddy Waters
  • I had a dream – Champion Jack Dupree
  • Blues for Martin Luther King – Otis Spann
  • Democrate man – John Lee Hooker
  • Alabama Bus – Brother Will Hairston
  • Watergate Blues – Bobo Jenkins
  • Separate or Integrate – Koko Taylor
  • Unemployment Blues – Odetta
  • Vietnam Blues – J.B. Lenoir

Téléchargez l’émission #20 en cliquant sur le lien ci-dessous.

Bonne écoute !