Comment la création sonore entre dans le quotidien des radios associatives ?

Une discussion entre Mélissa Plet-Wyckhuys chargée d’antenne sur Radio Campus Tours, réalisatrice de l’émission Le Dahu et d’ateliers radio, et Lolita Voisin présidente des Zeffés Sonores, réalisatrice d’émissions de création radiophonique et d’ateliers radio, enseignant-chercheur à l’Ecole de la Nature et du Paysage à Blois, animée par Guillaume Legret directeur de Studio Zef, radio associative de Blois.

Quels sont les moments de création radiophonique diffusés sur la Bande FM de cat. A ? Comment apparaissent-ils ? Comment les faire apparaître chez ceux que nous croisons : bénévoles, public scolaire, passants ? Quels sont nos étonnements, nos expériences, nos méthodes pour créer et faire créer de la matière radiophonique à d’autres souvent peu familiarisés avec le micro, la matière sonore et l’acte de création radiophonique ?

Les radios associatives, ce sont 300 000 bénévoles et 30 000 salariés depuis 30 ans (Guide des radios associatives SNRL) mais un vocabulaire peut-être inadapté. Peut-on vraiment parler de journalisme, de média, de sujet ? A travers le sujet de la création radiophonique, nous ouvrons une fenêtre sur le quotidien des radios associatives, lieux d’expérimentation, de création, d’invention et de réinvention des formes radiophoniques, de sorties sur l’espace public, de conditions d’appréhension de la matière sonore populaire et sans cesse renouvelée, souvent dans l’urgence, la spontanéité, le bricolage. « Ce n’est pas grave. Nous sommes des gens qui parlons à des gens ». Retour sur des programmes que l’on n’entendra jamais, des ressources radiophoniques aussi confidentielles que singulières.