A chaque changement de saison, quelque chose change et La moindre des choses change aussi de forme, toujours pour faire entendre de petites choses où se mêlent documentaires, discussions et écriture. Jeux de voix, jeux du temps entre voix enregistrées qui résonneraient avec celles des invités.

Aujourd’hui, c’est un portrait de village qui va se dessiner en bonne compagnie avec Juliette et Fred, ainsi que Oum et Ambre, nécessaires âmes enfantines.

Ils sont tous les deux comédiens et nous sommes allés ensemble à la rencontre d’un village et de ses histoires. C’était l’été, les moissonneuses réduisaient l’air et le blé en poussière, les rues étaient désertes, les volets fermés, les sons lointains. Bruits de forge, colère d’enclume, âme de cheval.

De souvenirs en peurs d’enfants, de paroles anciennes en chênes séculaires, écoutons les bruits qui passent dans un petit village de 500 âmes.

Des souvenirs de la radioclown caravane de l’été 2017, produit par la Compagnie Jean et Faustin.