C’est l’hiver.

La moindre des choses, c’est encore de se raconter des histoires.

Rien de plus vrai que ce que l’on peut encore imaginer, édifier, dessiner, dans un coin d’hiver.
Ce n’est rien et c’est parfois le meilleur moment de la journée.

Souvenirs d’enfance ou enfances inversées, je ne vous souhaite que de plus belles histoires.