Le roman policier historique partie une

Bonjour, et bonne année à tous, ici Christian animateur d’atelier d’écriture à l’ALEP de Blois.

Bienvenue dans cette deuxième émission lire et écrire.  Tout d’abord certains d’entre vous se demandent « mais c’est quoi un atelier d’écriture, ça sert à quoi, etc…? Un atelier d’écriture doit être avant tout une activité ludique, ce n’est pas un cours, on n’est pas noté ni jugé. Il y a des milliers de variantes mais la constante reste les trois parties qui structurent le déroulement des séances. D’abord l’animateur présente le sujet du jour, ça peut-être un roman, un auteur, un film, une vidéo, un jeu avec les mots, les lettres etc..ensuite il donne une consigne d’écriture en lien avec sa présentation.  La seconde partie est la plus longue, ce sont les participants qui la font, chacun écrit un texte en respectant cette consigne (qui ne sert qu’à inciter l’imagination, pas l’inspiration car rien ici n’a de divin ou de magique, pour raconter une histoire). Et enfin Chacun tour à tour lit à haute voix son texte, c’est le moment de partage et d’écoute.

Je vois à votre tête que des questions se posent, des doutes, j’oserai jamais, je suis nul en Français et bien d’autres interrogations. N’hésitez pas à me poser vos questions à l’adresse de lire et écrire qui sert aussi à m’envoyer vos textes, j’y répondrai soyez en sûr à l’adresse suivante : lireetecrire@studiozef.fr.

Aujourd’hui je vais vous parler roman policier. « Ah oui, du roman de hall de gare, y-a un meurtre, un policier, des suspect et on doit trouver le coupable, fastoche….  » Pas aussi simple, le roman policier a bien évolué. Allez, une petite pause musicale et on entre dans le vif du sujet.

Au début du siècle dernier on avait effectivement un policier sans âge, sans vie connue, Maigret est marié sans enfant un point c’est tout, Nestor Burma est célibataire et grand amateur de femmes. Toutefois dans Maigret l’accent est mis sur l’étude sociale des personnages et pour Burma on visitera un quartier de Paris à chaque Roman. Dans ceux que je vais vous présenter il y a trois récits par livres. Le premier incontournable c’est une enquête sur un ou plusieurs meurtres. Le second c’est le contexte historique du roman, on peut dire l’histoire avec un grand H, à la fois sociale et politique. Le troisième ce sont les personnages récurant qui évoluent au cours du temps, mariages, enfants, mort etc… La troisième partie n’empêche pas de lire de manière aléatoire les romans mais c’est mieux si on suit les personnages. L’avantage pour le romancier c’est de garder les lecteurs qui ont envie de savoir comme dans un roman feuilleton. Le souci est que certaines séries sont très longues et les premiers tomes sont introuvables, ce qui peut rebuter un lecteur attentif. Ces romans sont aussi importants pour leurs valeurs culturelles, on y apprend sans s’en rendre compte un peu d’histoire qui nous permet d’appréhender plus sereinement notre environnement. Toutefois attention, ne jamais croire tout, vérifiez, discutez, et creuser un sujet c’est aussi se donner les moyens de se cultiver encore plus, en quoi ces romans ont leurs importance comme stimulation au débat et à la connaissance.

Pour commencer Peter Tremayne, écrivain anglais spécialiste de la culture celte de par ses origines. Il est reconnu pour ses connaissances à partir des mythes et légendes celtiques de l’histoire irlandaise. Pour raconter cette histoire il lance une série sur les « mystères » de sœur Fidelma lettrée et juge en Irlande. L’action se passe au VII siècle. On y apprendra qu’en ce temps-là les églises romaines, Irlandaises et de grande Bretagne ne fonctionnaient pas de la même façon. Le mariage y est toujours permis et les couvent sont mixtes, l’Histoire avec un grand H passe par l’histoire de l’église romaine qui étendra ses lois et son pouvoir sur le nord de l’Europe. Le second personnage récurent est Eadulf un moine saxon, ancien juriste formé à l’église romaine. Fidelma et Eadulf au cours de leurs voyages résoudront des énigmes sur des meurtres. Voyager en Irlande, en grande Bretagne, en petite Bretagne, en France, à Rome, à Compostelle au VII siècle est passionnant. Toutefois certains contestent la véracité historique de l’environnement dans lequel ils évoluent, compte-tenu que les celtes avaient avant tout une tradition orale et que ceux qui les ont vaincus se sont empressé de faire disparaître toute trace de leur existence. Mais il en a été de même chez nous avec les Cathares.  La série comprend aujourd’hui 27 volumes disponibles en 10-18, le premier étant « absolution par le meurtre N° 3630.Un extrait : p37 à 40 Fidelma est à Rome près du Pape où Eadulf lui  sert de guide.

L’autre auteure est Anne Perry écrivaine anglaise spécialiste des polars victoriens. Deux séries importantes l’une se déroule vers 1850. Les héros sont l’inspecteur Monk qui est amnésique suite à une agression lors d’une enquête et Hester Latterly une des premières infirmières   formée en Crimée avec Florence Nightingale. On a à la fois le Londres social de cette époque et la vie dans le système de santé qui commence à évoluer lentement vers des hôpitaux modernes.  Monk retrouvera-t-il la mémoire, qu’en sera-t-il des liens étroits qui évolueront avec le temps entre Hester et Monk. 23 tomes en 10-18, le premier étant « un étranger dans le miroir » N°2978. Un extrait : p27 à 29

Une autre série se déroule en 1880 à Londres. C’est une étude sociale de l’Angleterre Victorienne. Les Héros sont Thomas Pitt inspecteur sans titre de noblesse et sans fortune personnelle et Charlotte Ellison jeune fille de la haute bourgeoisie londonienne. 31 tomes toujours en 10-18, le premier est « L’étrangleur de Carter Street » N°2852. Un extrait : 126 à 128

La consigne pour cette seconde émission est d’écrire une histoire qui se déroule entre aujourd’hui, hier et dans le futur avec au moins deux personnages récurent qui ont un lien avec le sujet de l’histoire. Un secret dans le passé, une énigme aujourd’hui, la résolution de cette énigme et révélation du secret dans le futur.

Envoyez votre texte sur l’email : lireetecrire@studiozef.fr