Les voix d’Olympe reviennent tranquillement mais sûrement, au gré des rencontres dues au hasard comme celle d’ aujourd’hui, pour continuer à écouter la parole des femmes, de ce qu’elles ont à dire de la condition féminine, à faire comprendre de leur vie ou à taire. En ce qui concerne Nadia Daam, journaliste pour le magazine « 28 minutes » d’Arte, elle ne semble pas vouloir se taire…