Quatrième épisode autour du mouvement artistique italien vérisme. L’opéra Pagliacci de Ruggero Leoncavalla illustre parfaitement l’esthétisme du vérisme. D’autres grands compositeurs s’inscrivent dans ce mouvement comme Pietro Mascagni ou encore Giacomo Puccini de qui nous écouterons deux extraits de la célèbre Tosca en ouverture d’émission. Le vérisme est fortement lié aux voix soprano spinto que nous avons écoutées lors de la dernière émission et que nous découvrons aujourd’hui dans un nouveau registre. Nous clôturons cette émission avec un nouveau type de voix, les soprano-dramatiques. Bonne écoute !